AccessoiresBlog

L’oiseau de 90 millions d’annĂ©es qui a beaucoup Ă  nous apprendre sur l’avenir de la planète

L'oiseau de 90 millions d'années qui a beaucoup à nous apprendre sur l'avenir de la planète

L'oiseau de 90 millions d'années qui a beaucoup à nous apprendre sur l'avenir de la planète

La dĂ©couverte de fossiles d’animaux vieux de millions d’annĂ©es Il est très utile de se renseigner sur le passĂ© de notre planète, mais cela ne s’arrĂŞte pas lĂ , car cela peut aussi donner beaucoup d’informations sur son avenir.

Un bon exemple est celui des restes fossilisĂ©s d’un spĂ©cimen de Tingmiatornis arctica, un oiseau de plus de 90 millions d’annĂ©es qui a Ă©tĂ© rĂ©cemment dĂ©couvert par des scientifiques du UniversitĂ© de Rochester Ă  Arctique canadien.

La dĂ©couverte, qui a Ă©tĂ© publiĂ©e dans Scientific Reports, a Ă©tĂ© une vĂ©ritable explosion, non seulement pour devenir le fossile aviairele plus ancien jamais trouvĂ© dans le HĂ©misphère nord, mais aussi parce qu’il s’avère qu’un oiseau prĂ©sentant ces caractĂ©ristiques n’aurait pas pu vivre dans un tempĂ©rature froide. Et c’est un signe que l’Arctique Ă  cette Ă©poque n’Ă©tait pas un aperçu de ce qu’il est aujourd’hui et que, par consĂ©quent, le changement climatique Il a avancĂ© Ă  un rythme très diffĂ©rent de celui que nous avons crĂ©Ă©.

L’oiseau fossile qui a beaucoup Ă  dire sur le changement climatique

Tingmiatornis arctica Ă©tait un oiseau d’eau plus que un mètre d’envergure, avec une apparence similaire Ă  celle de la mouette ou le cormorn.

Bien qu’il existe un large Ă©ventail d’espèces capables de vivre climats glacĂ©sCe n’est pas exactement le cas de l’un d’entre eux, puisque ni l’Ă©cosystème dont il a besoin pour vivre ni les espèces dont il se nourrit ne peuvent ĂŞtre soutenus par le la glace.

C’est pourquoi il oiseau fossile confirme qu’Ă  un moment donnĂ©, autour de 90 millions d’annĂ©es, l’Arctique a Ă©tĂ© soumis Ă  une pĂ©riode de surchauffe qui a facilitĂ© la prolifĂ©ration des nouveaux Ă©cosystèmes.

Lorsque les restes ont Ă©tĂ© trouvĂ©s dans une zone près d’une sĂ©rie de champs de lave, formĂ© par le dĂ©pĂ´t de magma de Ă©ruptions volcaniques Dans le passĂ©, on pense que ce changement climatique pourrait ĂŞtre dĂ» au dĂ©but d’un grand activitĂ© volcanique, qui a abouti Ă  l’Ă©mission d’immenses quantitĂ©s de gaz carbonique dans l’atmosphère, provoquant un Effet de serre qui a crĂ©Ă© le climat idĂ©al pour cet oiseau.

Des indices sur le passĂ© et l’avenir de la planète, d’un oiseau fossile

Trouver ceci et d’autres fossiles peut aider les chercheurs Ă  faire un reconstruction sur le passĂ© climatique de la planète, en plaçant dans la chronologie ces Ă©pisodes de surchauffe et en fournissant les donnĂ©es nĂ©cessaires pour prĂ©voir le l’avenir de phĂ©nomènes similaires.

Espérons que de cette façon nous pourrons mettre en place des mesures et essayer de devancer ce qui, au fond, semble inévitable. Et tout cela grâce à une poignée de os fossilisés. La magie de la science.

Image de couverture: Michael Osadciw

Bouton retour en haut de la page

Blocage d'annonces détecté

Vous devez supprimer le AD BLOCKER pour continuer Ă  utiliser notre site MERCI