Blog

Nouvelle technique d’impression de circuits électroniques sur les vêtements

(c) Laboratoire Someya 2015

(c) Laboratoire Someya 2015

Des chercheurs de l’Université de Tokyo ont développé une nouvelle encre qui peut être utilisée pour peindre des connexions extensibles à haute conductivité sur les tissus des vêtements. Entre autres utilitaires, il permettra de créer des vêtements qui détectent la fréquence cardiaque et la contraction musculaire (très intéressant en topa de sport), bien que les possibilités dépendront du circuit imprimé sur le tissu.

Le problème actuel est que les transistors, les diodes et les panneaux solaires, entre autres, peuvent être imprimés sur du plastique ou du papier, mais ce sont des supports durs et rigides qui ne s’adaptent pas au corps humain. En utilisant un matériau qui peut être étiré et plié, les portes sont ouvertes à des systèmes de contrôle de toutes sortes, et pour cela il est nécessaire d’investir dans une encre conductrice (très conductrice) et résistante.

Ils commentent dans l’article, ainsi que dans TC, que les circuits peints avec cette encre n’ont besoin que d’une seule étape d’impression. C’est une encre qui contient de l’argent, un solvant organique et du caoutchouc à grain, montrant une conductivité élevée même lorsqu’elle est étirée à plus de trois fois sa longueur d’origine. Dans la démonstration, un capteur pour l’activité musculaire du poignet a été créé et combiné avec un circuit amplificateur, mesurant ainsi l’activité musculaire sur une surface de 4 × 4 centimètres carrés.

Un grand pas pour faire évoluer le concept Portable.

Bouton retour en haut de la page

Blocage d'annonces détecté

Vous devez supprimer le AD BLOCKER pour continuer à utiliser notre site MERCI