ApplicationsBlog

Une seule fibre artificielle capable de transporter toutes sortes de signaux vers notre cerveau

Une seule fibre artificielle capable de transporter toutes sortes de signaux vers notre cerveau

Une seule fibre artificielle capable de transporter toutes sortes de signaux vers notre cerveau

Un avenir où nous pouvons créer des implants cérébraux parfaitement adaptés au cerveau est plus proche grâce à un nouveau type de fibre artificielle.

L’Ă©volution de l’ĂŞtre humain ne sera pas produite par des facteurs tels que l’environnement ou la concurrence; contrairement aux autres animaux, les humains pourront choisir comment changer et s’adapter grâce Ă  la technologie.

Le gros obstacle à la création de cborgs: on ne sait pas comment on travaille

Les Cborgs ne sont plus de la science-fiction, ils sont rĂ©els; il y a dĂ©jĂ  des gens qui modifient leur corps, avec tatouages ​​électroniques et toutes sortes d’implants. Et c’est une question de temps qu’ils atteignent le cerveau. Bien que ce soit beaucoup plus compliquĂ©.

La vĂ©ritĂ© c’est que Nous ne savons toujours pas avec certitude comment fonctionne notre cerveau; Donc, dĂ©velopper des implants cĂ©rĂ©braux qui amĂ©liorent nos capacitĂ©s ou nous guĂ©rissent est tout simplement impossible. Avant, nous devrons Ă©tudier et dĂ©velopper des technologies qui imitent les capacitĂ©s du cerveau.

C’est pourquoi la rĂ©alisation que les scientifiques du MIT ont accomplie est si remarquable; car pour la première fois l’ĂŞtre humain a dĂ©couvert comment transporter des signaux de plusieurs types diffĂ©rents Ă  travers une seule fibre.

La fibre qui permet de créer des implants cérébraux

La fibre, d’une Ă©paisseur de 200 microns, identique Ă  celle d’un cheveu humain, est capable de transporter des signaux Ă©lectriques, chimiques et optiques; Cela fonctionne dans les deux sens et est la chose la plus proche d’une interface cĂ©rĂ©brale jamais crĂ©Ă©e.

Dans les tests, les fibres ont Ă©tĂ© implantĂ©es dans le cerveau de souris; Les chercheurs ont injectĂ© des vecteurs viraux, appelĂ©s opsines, dans le cerveau en utilisant les fibres. Les opsins sont sensibles Ă  la lumière, il Ă©tait donc appropriĂ© pour eux de rĂ©agir lorsque les chercheurs ont ensuite envoyĂ© des impulsions de lumière Ă  travers les fibres. L’activitĂ© neurale a Ă©galement Ă©tĂ© enregistrĂ©e Ă  travers les fibres.

Ils ont ainsi dĂ©montrĂ© leurs capacitĂ©s optiques (lumière), chimiques (opsine) et Ă©lctiques (activitĂ© neuronale). Jusqu’Ă  maintenant tout cela Ă©tait possible, mais avec des fibres individuelles pour chaque type de test.

Un détail important est que la fibre est tout aussi souple et douce que le cerveau. Dans les films de science-fiction, nous voyons des câbles informatiques connectés directement au cerveau; mais un implant installé avec cette fibre comme interface aurait un aspect beaucoup plus organique. Plus important encore, cela permet aux fibres de rester plus longtemps dans le cerveau sans causer de problèmes, tels que la rigidité.

Et comme les fibres sont si petites, il serait possible en utiliser plusieurs pour analyser et contrôler plusieurs parties du cerveau à la fois. Cependant, avant de tenter cela, les chercheurs préfèrent suivre le développement et la miniaturisation des fibres.

A l’avenir, ces fibres permettront toutes sortes d’implants, ce qui nous permettra de mieux comprendre le cerveau humain, et en mĂŞme temps, de l’amĂ©liorer.

Bouton retour en haut de la page

Blocage d'annonces détecté

Vous devez supprimer le AD BLOCKER pour continuer Ă  utiliser notre site MERCI